Déjà, en 2018, l’agence de cybersécurité de l’UE alerte sur les dangers de la 5G

Déjà en 2018, le média « Euractiv, alerte sur les inquiétudes de l’agence de cybersécurité sur les dangers sanitaires de la 5G.

Les réseaux mobiles 5G ultra-rapide, qui devrait être disponibles en 2025, posent de « très hauts risques » pour la cybersécurité, selon l’agence européenne pour la cybersécurité (ENISA).

La Commission européenne et les gouvernements européens sont engagés dans la course pour rendre la 5G disponible le plus rapidement possible, et poussent les opérateurs de télécoms à investir des milliards d’euros dans cette nouvelle technologie.

L’ENISA a toutefois calmé les ardeurs politiques entourant la 5G : les connexions mobiles rapides sont accompagnées de risques « moyens à élevés » de cyberattaques, selon l’agence basée à Athènes.

Les entreprises espèrent que la 5G accroîtra leurs revenus, car la technologie devrait permettre à des dispositifs Internet très sophistiqués traitant d’énormes quantités de données et nécessitant des connexions à faible débit de fonctionner, comme les voitures autonomes.

 

Sécurité des nouveaux réseaux

Malgré le battage médiatique autour de la 5G, l’agence de cybersécurité de l’UE a averti qu’il n’y avait pas suffisamment de garanties en place pour assurer la sécurité des nouveaux réseaux.

Les connexions Internet actuelles qui fonctionnent sur les réseaux mobiles 4G sont déjà vulnérables aux attaques de piratage.

La prochaine génération de réseaux, beaucoup plus rapide, « risque de répéter l’histoire », a averti l’ENISA. Étant donné que la 5G sera disponible pour un nombre encore plus grand de consommateurs avides de données mobiles qui réclament encore plus de bande passante Internet, les retombées pourraient être désastreuses.

« Alors que le mobile joue un rôle énorme dans notre société numérique, en assurant notre infrastructure numérique quotidienne pour soutenir l’économie elle-même, les enjeux sont élevés », a déclaré l’ENISA dans un nouveau rapport le 28 mars.

Auteur: gfumex

Mots-clés: 5G, UE

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Il sauver le capitalisme
    qui ne trouve plus où placer ses faramineux profits.
    L’argent ne rapporte plus aussi aisément,
    la spéculation financière devient trop risquée,
    il ne reste que cette fuite en avant technologique
    et quelques spéculations comme par exemple sur les besoins de base : alimentation, énergie, médicaments-santé, foncier, … salauds de pauvres !

    LA 5G en 4 temps :

    1 Fabriquer des données commercialisables : les objets courants sont pucés, bourrés de capteurs
    2 Les stocker : grâce aux réseaux, 5G, Internet, téléphones, …
    3 Les triturer : en les croisant, compilant, consolidant
    4 Les revendre pour en faire de l’or : à des marchands et des FLICS

    Notre consentement ?
    De quoi parle-t-on ?
    L’économie décide de tout, c’est la super loi de l’UE.
    Et macron est son prophète que nous avons élu !!!

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.