contre les violence sexistes et sexuelles – Marche #NOUSTOUTES – samedi 23 novembre – 14h – Hôtel de ville d’Annecy

En France au 1er septembre : 100 fémicides connus
22 octobre : 124 fémicides connus
A ce rythme on risque d’atteindre 1 femme tuée tous les 2 jours en 2019 !

 

Le Grenelle des violences rendra ses conclusions le 25 novembre. Marlène Schiappa, secrétaire d’État à l’Egalité a annoncé en grandes pompes que plus d’un milliard d’euros était désormais consacré à l’égalité femmes hommes et a la lutte contre les violences faites aux femmes. Mais sans dire que 75 % de ce chiffre concerne en fait des dépenses de coopération internationales… prévues sur 3 ans ! Discrètement, le gouvernement a supprimé l’Observatoire qui dénombrait notamment les violences sexistes et sexuelles. Truquer ainsi la réalité est honteux et révoltant. Dans ces conditions, nous n’attendons rien de ce Grenelle.

 

 

 

Sur les 121 fémicide connus de 2018, une enquête du Monde a révélé ce mois-ci, qu’un tiers de ces femmes avaient porté plainte ou avaient déposé une main courante avant d’être assassinées ! Les dysfonctionnements sont flagrants, la mise en place de formation et  d’obligation auprès des agents qui les reçoivent (police gendarmerie) est plus qu’urgente.

 

Auteur: Sylvie Touleron

Mots-clés: Annecy, féminicide, femmes, marche, Violence

Partager cet article :

1 commentaire

  1. la folie des mentalités rétrogrades hyperpatriarchales et machistes sur des décennies

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.