LIVE : DEPARTEMENTALES - Débat en direct aux Villards/Thônes

complot, conspiration, théories du complot

La crise sanitaire fait émerger des questionnements. La COVID19 et la mort ! Être humain, je suis préoccupé par celle-ci et souhaite trouver des réponses à mes questions spirituelles, dont le sens de la vie. Mes réponses seront liées à ma culture, les milieux dans lesquels je vis, les contraintes légales, sociétales, les injonctions de part et d’autre. La COVID19 est le bon moment pour étudier ce qui se passe pour nous, en nous. Ce qu’est le « Nous », mon « Je » et puisque nous sommes en France ce que représente les « Eux », nos gouvernants et autres puissants (dont les laboratoires) gérant la crise.

La COVID19, la peur de la mort. La culpabilité de devenir vecteur de mort à mon tour. Les injonctions contradictoires des pouvoirs publics, des dirigeants, sont des éléments qui ne facilitent pas une réflexion sereine, calme, posée, relativiste, permettant de mieux se connaître, se reconnaître comme humain dans une société humaine.

L’article de Librinfo « Le grand rassemblement « printemps des libertés » évoque le complotisme

c’est complexe !

 

 

Le complot :

« Dessein secret, concerté entre plusieurs personnes, avec l’intention de nuire à l’autorité d’un personnage public ou d’une institution, éventuellement d’attenter à sa vie ou à sa sûreté »   à   » Projet quelconque concerté secrètement entre deux ou plusieurs personnes. » https://www.cnrtl.fr/definition/complot  « , le spectre est large.

Votre conjoint.e, ami.e, proche vous surprend, car lorsque vous entrez chez lui, elle, 20 personnes vous accueillent en chantant « Bon anniversaire ». Vous pouvez dire « Vous avez comploté dans mon dos ! » (pléonasme). Le complot, amical ou antipathique, bénéfique ou maléfique existe depuis que nous sommes des êtres de conscience de l’autre, de compréhension des relations et des pouvoirs. Les sociétés dites modernes, et en voie de l’être, possèdent des outils numériques qui démultiplient les échanges, les données. La nature et la dimension des complots peut devenir terrifiante. Cette terreur procède aussi de la fabrication de ces complots.

Qui fait exister les complots ?  Ceux qui les montent ou/et Ceux qui en parlent ? Ceux qui en parlent peuvent-ils objectiver qu’il existe un complot ? Le complot ne serait-il pas justement le fait de faire croire qu’il existe un complot ? C’est donc très compliqué et souvent plutôt vague.

La conspiration :

« Entente secrète entre plusieurs personnes ou choses personnifiées, contre quelqu’un ou quelque chose » https://www.cnrtl.fr/definition/conspiration.

Conspiration politique, commerciale, sociale ce mot impliquerait quelque chose de plus concret de plus abouti en vue d’une action précise : maléfique pour quelqu’un ou quelque chose. Le complot-conspiration aurait-il la possibilité de rassurer des personnes, qui trouvent là des éléments cohérents au regard de leurs croyances. Un paquet complet qui donne les clefs de compréhension de problématiques, de peurs…

Les théories du Complot :

Elles fleurissent, et peut-être se fanent-elles au rythme de découvertes d’autres théories ? En fait pourquoi théories ? Est-ce que ce sont des théories vérifiables ? Des successions de propositions d’explications peuvent-elles prendre le nom de théories au sens scientifique de ce terme ? La sociologie, la psychologie peuvent utiliser ce terme comme objet d’étude, mais, concrètement, ne faudrait-il pas parler simplement de complotisme pour chaque exemple cité ?

La Chine a-t-elle inventé la covid19 pour détruire l’économie des USA, ou bien est-ce le contraire ? Complot Maçonnique, complot Juif mondial ? Le protocole des Sages de Sion !

Pourtant, il existe des faits vérifiés. La CIA a dévoilé des documents indiquant l’activité secrète, les financements, les corruptions, les formations d’hommes armés pour le coup d’état au Chili. Les complots existent réellement.

Complotistes ou curieux inquiets ?

Le bébé avec l’eau du bain ? Devant les informations contradictoires, les analyses trop divergentes sur de mêmes faits, que trouver comme voie. Hystérisation des événements ou lanceur d’alerte ? Le grand rassemblement « printemps des libertés » est un ensemble de personnes. La diversité s’y retrouve avec possiblement son lot de complotistes, personnes qui gardent leur équilibre en traitant les informations d’une certaine façon, qui n’est pas celle d’autres personnes revendicatives qui ponctuent les événements autrement.

Ce qui semble important pour rester vivant, en lien avec les autres, c’est de discuter de façon contradictoire pour faire avancer ses idées, images, conceptions du monde. Quelques soient nos croyances, tant qu’elles restent des croyances, il y a des possibilités de les faire évoluer. Je croyais au père Noël, je n’y crois plus et j’ai modifié ma vision du monde… Par contre, lorsqu’une personne indique que ce qu’elle dit est vrai, qu’il y a des preuves et tout cela, la dynamique cognitive et relationnelle n’est plus la même.

Les faits, vérifiés, analysés de façons différentes permettent à chacun de se forger une forme de certitude. Faut-il pour autant rejeter les certitudes des autres ? Tant que la dialectique sera possible, que les confrontations pourront rester sereines, même avec de la vigueur, il sera possible de construire avec nos différences. Le réel (ce qui nous arrive et non pas ce que nous idéalisons) peut nous rassembler. La Laïcité et une Démocratie très vivantes, une perspective d’humilité et de modération… beaucoup de justice ne seraient pas de trop pour nous permettre de vivre des problématiques sanitaires de façon.. plus saine !

Les « Eux » :

Est-ce complotiste de penser  que ceux qui ont les pouvoirs et les privilèges veulent les garder ? Est-il possible d’envisager que les façons, volontaires et raisonnées de présenter les événements COVID19, les choix de stratégies et les messages au citoyens ne soient pas exempt de visées prospective politique ?

Choisir l’axe de la peur, la culpabilisation des contacts, réduire de façon drastique les échanges humains… Est-ce protéger ou plutôt contraindre hors de mesure ? Qui, quelles structures ont proposé des analyses plus pondérées, des solutions alternatives aux décisions gouvernementales ? Ont-ils été entendus, écoutés, pris en compte ?

Peut-être même que des citoyens veulent vivre et même mourir en êtres humains, dignes. Nous sommes peut-être en guerre… contre ceux qui nous déshumanisent, ceux qui oublient que les guerres mondiales actuelles, les famines, les problèmes climatiques tuent beaucoup plus que la COVID19.

Où se situent les urgences ? Est-il incorrect de poser ces questions ?

Pour « tenir » le peuple faut-il une parole unique, décliner le tout en une seule solution, devenir quasiment tyrannique en passant d’une complexité humaine à une réduction inconsidéré et mortifère des possibles ?

Ma dernière proposition de cet article : « Avons-nous ou sommes-nous du courage ? »

 

Pour poursuivre ces lignes, voici quelques références croisées pour assouplir nos esprit, retrouver de la curiosité… et ne pas croire ce que l’on vous dit !

Jean-Marie HUBERT

 

Je n’adhère pas à tous les propos que je vous propose ci-dessous. J’y ai trouvé intérêt, découvertes et de quoi penser, puis réfléchir.

Collectif : https://reinfocovid.fr/

Articles :

https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/161120/le-complotisme-pour-les-nuls-l-occasion-d-un-recent-documentaire

https://docs.google.com/document/d/1A9efN01_8irNxKK5fKGhVnAl3H4VOyB_wfmLIiThIwE/edit

Vidéos :Mais il se balade également dans les médias d’extrême droite

https://www.youtube.com/watch?v=y3kOBhZdKho

 

Auteur: Jean-Marie HUBERT

Mots-clés:

Partager cet article :

6 commentaires

  1. *** Pour Sud radio, renseignez-vous sur wikipédia. ***

    C’est peut-être juste mais JAMAIS Wikipédia ne pourrait m’être une référence crédible.
    Il y règne une ‘prudence’ qui ressemble beaucoup à de la complaisance au moins réactionnaire.

    Pour s’en convaincre, il suffit de fouiller un peu, à commencer par les discussions sur certaines pages Wikipédia par exemple.

    Répondre
    • Merci pour cette mise en garde

      Répondre
  2. Les usagers du mot complotiste utilisent cette bombe pour ne pas argumenter.
    C’est similairement ce que disait l’église en dénonçant le Mal.
    Une fois le mot prononcé, les bouches se ferment et la pensée se fige. Il n’y a plus rien à défendre, à dire. Mal c’est Mal, on n’en sort pas, puisque ce n’est pas un raisonnement.
    Facile rapide utile, le Mal hier, le complotiste aujourdhui empêche toute logique de défense.

    Mais complotiste a une autre saveur.

    Il y a un gout de poison, c’est que complotiste rime bien avec terroriste.
    C’est la case d’avant.
    Entre le complotiste et le terroriste il n’y a qu’un degré dans l’ennemi ainsi désigné.
    Un ennemi non par idée par raison mais par état.
    Une parfaite manière de transformer un sujet de discussion en un bloc incompréhensible, lisse, fermé. Le complotiste n’est pas un opposant à qqchose, c’est une bête malfaisante par destination. Le Mal pour le Mal.
    Le complotiste est ainsi désigné pour susciter la haine.
    Le complotiste se sort du groupe, il perd sa légitimité sociale, il devient l’ennemi à exterminer car il remet en cause l’homogénéité du groupe, sa pureté, condition indispensable à son existence.
    Le complotiste est exterminable, logiquement, légalement.

    Mais pourquoi cela ?

    On le comprend, le Système est aujourd’hui si fragile, si près de s’effondrer, si catastrophique, qu’il ne parvient plus à se défendre avec un argumentaire. Les mots captieux ne suffisent plus, les mensonges mêmes sont rapidement éventés, reste l’anathème, le complotisme, susciter la haine.

    Sous la révolution il suffisait d’un mot de travers pour être qualifié d’antirévolutionnaire et tout était dit : condamnation, prison, charrette, couic.
    On ne coupe pas la tête mais c’est similaire :
    fermeture de compte, interpellation-intimidation, procès en opinion, prison, assignation à résidence, … C’est long.

    Complotiste met au ban de la société, c’est la marque, c’est l’étoile jaune.
    Les sites de LA Vérité comme décodeurs et autres, sont nos marques.

    ILS préparent la catastrophe fasciste.

    Répondre
  3. Le site de « lamuledupape » est critique et bienvenue. Mon seul problème c’est qu’il expose sa façon de voir de façon unidirectionnelle, péremptoire ou décalée qui n’a pas de rapport avec ce qui est avancé. Par exemple :

    * « … et intervenant dans le film complotiste Hold-up » :
    Les intervenants dans ce film seraient tous complotistes ? N’est-ce pas le montage et la juxtaposition d’une partie des entretiens qui peut biaiser les propos des auteurs interviewés ?

    *  » film complotiste Hold-up pro-Raoult » : M. Raoult a-t-il été questionné là-dessus ? Qui et qu’est-ce défini ce qu’est un pro-Raoult ? N’est-ce pas là une imprudence de lamuledupape ? Une formule posant la question aurait été été plus juste, plutôt qu’une affirmation sans éléments associés.

    * « Mais il se balade également dans les médias d’extrême droite » : formule peu élégante et plutôt méprisante.
    Il se produit, s’expose, s’explique sont d’autres termes possibles. Lamuledupape a bien sûr le droit d’avoir des avis et de les faire valoir. Je prends donc leurs écrits aussi comme des points de vues choisis, comme des certitudes et des postures. lamuledupape, produit du contenu proche d’un dogmatisme qui leur est propre. Pas de problème, mais en quoi se différencient-ils, dans la manière d’exposer les choses, de ceux qu’ils appellent complotistes. J’ai voulu indiquer dans mon article la complexité de cette notion de complotisme : lamuledupape ne complote-telle pas contre ceux qui seraient d’un avis différent d’elle ?

    Et encore

    * « Le “gourou” du mouvement, au-delà des apparentes qualités dans l’expertise anti-masque et anti-vaccin qu’il propose, étale aussi ses qualités journalistiques à travers des entretiens proposés par la chaîne Youtube-Reinfocovid. »
    Bien, mais que veut dire, qu’est-il insinué (complotisme ?) par le mot « apparentes qualités » ? Des éléments ? Juste un doute à faire naître : complotisme aussi ?
    Pourquoi ne pas objectiver et dénoncer avec des arguments ces apparentes qualités ? Un mouvement de colère de lamuledupape ? Apparentes qualités, apparents défauts ? Qu’est-ce que veut réellement nous indiquer lamuledupape ? Quelle croyance doit-on percevoir ?

    * « Sur le site Reinfocovid, la plupart des vidéos lui donnent la parole. »
    Oui, mais à ce que je sache, et ce que ne doit pas ignorer lamuledupape, M. Fouché est le porte-parole du collectif… donc quelle est l’intention de l’auteur de cet article en exposant ce qui est un truisme (vérité première)?

    Voilà, sur un article spécifique du site lamuledupape, mon analyse.

    Ce commentaire proposant la lecture du site lamuledupape est donc utile. je propose aux lecteurs de Librinfo de prendre les mêmes précautions de lecture et d’analyse que celle d’un site « complotiste ». Chaque média, chaque rédacteur a des opinions, des certitudes, des vérités affirmées ou relativement cachées. Allez aux sources, comparez, critiquez et posez-vous peut-être la question de savoir ce que vous aimeriez y lire !
    C’est peut-être par la différence des données et leur analyse que vous pourrez rester créatifs, rester souples mais pas mous, continuer à rester curieux…. c’est à dire ne pas croire (en première instance) ce que l’on vous dit.

    Et puis prendre en compte la complexité : délires et pathologies dont paranoïaques, perversités dont la volonté de pouvoir, obsessions, névroses et souffrances individuelles, craintes et volonté de trouver une solution à chaque problème.

    Peut-être suis-je de droite, extrême droite et complotiste…
    Jean-marie HUBERT

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.