Chloé Frammery s’explique sur sa dérive vers le complotisme

Invitée au printemps des libertés le 21 mars à Annecy, Chloé Frammery, l’égérie suisse des grands rassemblements co-organisés à Annecy par Jacques Roura, a accepté de répondre à nos questions concernant de nombreuses accusations sur sa complaisance avec les thèmes complotistes, défendues par les milieux d’extrême droite.

Nous relatons au mot près ses réponses à nos questions :

Librinfo : On vous voit sur une photo en compagnie de Dieudonné le tenant par le cou. Il a été condamné de nombreuses fois à de fortes amendes pour antisémitisme et racisme. Cela ne vous gêne pas ?

Chloé Frammery : Oui, c’est une photo qui a été prise au moment où on faisait une vidéo. Avec ses condamnations, il a payé. Il a été blanchi. On ne peux pas le condamner à chaque fois puisque la justice a fait son travail. Il a été condamné de façon erronée. Il est victime d’un acharnement médiatique.

L : Il vous a remis une quenelle d’or

C.F : Oui, ce sont des récompenses pour des personnes qui sont pour la justice, pour la démocratie, pour les droits humains. J’ai effectivement obtenu deux années de suite une quenelle d’or au rendez-vous annuel organisé par Dieudonné. Au Bal des Quenelles 2019, j’ai reçu une « quenelle d’or de la subversion – spéciale Gilets jaunes, catégorie internationale ». Un an plus tard le même trophée m’a été décerné dans la catégorie « média ».

L : Appréciez-vous les propos de Monsieur Soral ?
C.F : Je ne le connais pas. J’en ai entendu parler.

L : Vous êtes allée sur son site ”Égalité et réconciliation”
C.F : Non

L : On vous accuse d’être une ”rouge-brune” ?
C.F : Je ne sais sur quoi ces jugements sont faits car je suis plutôt d’extrême-gauche au départ. J’ai des valeurs d’humanisme, des valeurs d’ouverture, d’acceptation de la tolérance. Je suis moi-même métisse car je suis franco-belge et suisse. j’ai été marié à un tunisien. Tous mes amis sont africains, latins, italiens ou espagnols, et pour moi c’est l’être humain qui compte.

L : Vous êtes en conflit avec l’instruction publique suisse. Vous risquez d’être licenciée. Pourquoi ?
C.F : J’ai reçu un blâme pour une vidéo que j’ai produite. et avoir accepté la quenelle d’or. Cela n’a aucun lien avec mon travail d’enseignante. Je suis plébiscitée par les collègues, les parents d’élèves et mes élèves qui m’apportent énormément de soutien.

L : Pourquoi avoir choisi un avocat d’extrême droite pour vous défendre ?``
C.F : Je ne savais pas qu’il était d’extrême droite. (rires) C’est un avocat qui me soutient dans les injustice que je subis en ce moment, et qui a accepté de me défendre.

L : Connaissez-vous le site ”Conspiracywatch ?
C.F : J’en ai entendu parler, mais je n’ai jamais été voir.

L : Pourtant, selon ce site, vous auriez relié sur votre chaîne youtube une vidéo de Frédéric Chaumont dans laquelle il soutient que la covid 19 a été fabriqué en France au sein de l’institut pasteur ?
C.F : Je n’en sais rien? Je n’ai pas pu vérifier.

L : Vous n’avez pas l’impression que c’était une ”fakanews” ?
C.F Peut -être.

L : Mais pourquoi l’avoir relayée ?
C.F Parce que ces personnes qui ont fait ces recherches sont des experts dans leur domaine

L : Vous vous exprimez sur le site complotiste ”Profession gendarme”.
C.F : Pardon ! Vous me l’apprenez. Je ne suis pas au courant

L : Sur votre compte twitter vous faite la promotion du documentaire conspirationniste ”HoldUp” en encourageant de participer à son financement
C.F : Ah non, je ne crois pas. Je n’ai jamais appelé à financer ce documentaire. (Nous avons scanné son message)

L : Relayez-vous sur les réseaux sociaux les messages du mouvement complotiste d’extrême droite américain QAnon ?
C.F Je n’ai jamais été d’aucune façon à ce mouvement. (rires) J’ai été sur une photo de Mike Silva qui avait un tee-shirt avec un Q dessus. C’était le 12 septembre à Genève. Cela veut dire que quiconque se promène avec une effigie de quelque chose, si je suis à ses côtés,  non seulement je valide, mais je deviens responsable.

L : Vous ne connaissiez pas ce mouvement QAnon ?
C.F : Le nom QAnon si. Mais je n’ai jamais pensé que Trump allait nous sauver. Pour moi, il n’y a qu’un seul sauveur, c’est nous tous.

Auteur: gfumex

Mots-clés: Chloé Frammery

Partager cet article :

2 commentaires

  1. Merci pour cette interview révélatrice de l’extrême confusion qui règne et qui porte les germes des horreurs à venir. Espérons que cet article éclaire celles et ceux qui se font berner par les propos fallacieux de cette personne.

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.