CHAMBERY: 200 manifestants ce vendredi 16 octobre pour la marche des solidarités

Plusieurs associations de solidarité, des partis politiques et des syndicats ont manifesté, ce vendredi 16 octobre, place de l’hôtel de ville à Chambéry.

Ils ont dénoncé le « délit de solidarité » relancé par Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, et la vague « d’obligations de quitter le territoire français » tombée en Savoie. Et demander plus de places d’hébergement d’urgence dans le département.

Thierry REPENTIN le nouveau Maire de Chambéry a indiqué son soutien à cette marche, que la ville allait signer la charte de ville accueillante, qu’il lutterait contre les logements indécents et s’engagerait pour la construction d’hébergements d’accueil en citant Habitat Humanisme.

https://www.habitat-humanisme.org/

La lettre à MACRON du collectif national a été lue devant la Mairie, puis les manifestants se sont rendus à pied jusqu’à la préfecture où la lettre du collectif départemental a été lue et sans retour de réponse du nouveau Préfet à ce jour.

https://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/180920/marche-des-sans-papiers-lettre-emmanuel-macron

Le collectif est dans l’attente d’une rencontre avec le préfet pour lui rendre compte de la situation urgente sur le département.

Les mairies de Cognin, Bourget du lac, Barberaz étaient représentées à ce rassemblement.

La manifestation a été suivie d’une rencontre avec Thérésa MAFFEIS pour son livre les Sentinelles chronique  de la fraternité à Vintimille et Stéphanie BESSON pour son livre Trouver refuge qui retrace l’histoire de ces rencontres entre ceux qui ont fait un long chemin et ceux qui, attachés à leurs montagnes, ont décidé d’ouvrir leurs portes . Des jeunes migrants les accompagnaient et ont apporté leur témoignage.

Les 2 livres sont en vente à la Librairie Jean Jacques ROUSSERAU à Chambéry.

Puis au ciné l’ASTREE, belle affluence pour voir le film en avant première, tourné sur Annecy Le bon grain et l’ivraie par la réalisatrice Manuela FRESIL

En petite bande joyeuse, ils dansent, rient, font des batailles de boules de neige, mais où dormiront-ils cette nuit ?

Dans un hall de gare ? Dans un centre d’hébergement ? En France, aucun enfant ne devrait se poser ces questions.

Une atteinte grave et honteuse à la convention internationale des droits de l’enfant.

Film qui a beaucoup ému l’assistance. Le débat qui a suivi a montré que des solutions d’hébergement sont possibles, qu’il faut continuer à se faire entendre pour éviter les expulsions et trouver des hébergements décents et dans la durée.

https://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19590064&cfilm=281438.html?jwsource=cl

Une marche vers l’ELYSEE qui a débuté le 19 Septembre 2020, et qui s’achève ce samedi 17 Octobre 2020 sur un parcours encore incertain lors de l’arrivée dans la capitale.

Auteur: Catherine BONDI

Mots-clés: Chambéry, marche des solidarités

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.