Camouflet pour Macron : la ratification du Ceta est reportée au 23 juillet par un vote solennel

C’est un véritable camouflet que le gouvernement a subi en reportant le vote du ceta, prévu ce 17 juillet, au 23.
Alors que la ratification s’annonçait comme une formalité par un vote simple, l’opposition a obtenu un vote solennel le mardi 23 juillet qui  obligera chaque groupe parlementaire à justifier son choix.

Comme le soulignent les oppositions de droite et de gauche, ce report traduit un embarras certain du pouvoir actuel.

Coincé par des contradictions politiques suicidaires, il sera responsable devant l’ensemble des citoyens et des agriculteurs d’une attaque contre notre agriculture, en particulier celle qui veut conjuguer qualité des produits agricoles –  que l’ensemble des consommateurs réclament – et la lutte contre le réchauffement climatique, dont le président se fait la chantre, des sanglots écologistes dans la voix.

Sans parler de la possibilité des lobbyes qui pourront obliger les États à modifier leurs décisions si celles-ci contrevenaient aux intérêts des grands groupes financiers, si chers à Macron.

 

Seule Véronique Riotton, députée LREM,  s’est engagée à nous répondre

En réponse à notre courrier, Isabelle Ladeuille, collaboratrice de la députée, a transmis le courrier à Véronique Riotton qui « ne manquera pas de vous répondre dès son retour ».

Pour l’instant, aucune nouvelle des autres députés.

Voir ICI l’article sur librinfo.

 

Auteur: gfumex

Mots-clés: Assemblée Nationale., CETA

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Bonjour,

    Ce camouflet s il en est confirme le désengagement voulu par M Macron de l etat pour engager profondément la France dans un libéralisme sauvage en antagonisme complet avec les larmes écologistes qu il daigne verser devant les medias rassemblés à ses pieds.
    Marc POSIERE

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.