Borly II, un projet rejeté par la population de l’agglomération d’Annemasse

C’est sous un soleil radieux que Fabienne Grébert, élue régionale au groupe RCES (1), a fait connaissance avec  les militant.es du CABA(2) (Collectif Alimentaire pour un Borly Autrement).

Selon Sylvie, militante du CABA : « La participation de la population à l’enquête a été très forte . C’est plus de 250 personnes qui ont mis un avis sur le registre de l’enquête, la plupart hostile au projet. Les gens n’apprécient pas cette urbanisation sauvage au détriment de l’agriculture et de la nature. Il est temps de mettre fin à l’étalement urbain et de repenser le développement du territoire.»

Un avis partagé par Fabienne Grébert : « On ne peut demander systématiquement aux agriculteurs d’être ceux qui sacrifient leurs terres. Il faut optimiser les ressources existantes, les friches industrielles, les locaux inoccupés et améliorer l’utilisation des locaux en centre-ville. Penser l’aménagement du territoire, c’est aussi penser l’alimentation des personnes demain et s’assurer que l’accès à la nature ne sera pas réservé à ceux qui habitent dans les montagnes »

Dans l’enquête publique, les avis contre l’installation de Borly II constituent l’écrasante majorité des participations, avec beaucoup d’avis argumentés, qu’ils proviennent d’associations de protection de l’environnement ou d’institutions agricoles (FDSEA, JA, Confédération paysanne, SIR, mais aussi d’élus, comme l’avis de M. Robert Burgniard, élu de l’Agglo, qui apporte des éléments importants :
http://robertburgniard.fr/borly-2-quel-bon-choix-1-4/

Il est à remarquer selon « Le Faucigny » que : « Les seuls avis positifs déposés sur ce projet l’ont été par des organisations comme la fédération du bâtiment ou la chambre de commerce. « 
Pour aller plus loin, voici l’argumentaire déposé par le CABA sur l’enquête publique :
https://alternativeborly.files.wordpress.com/2018/06/argumentaire-caba-enquecc82te-publique.pdf

Au terme de l’enquête publique, le commissaire enquêteur rendra un rapport et des conclusions motivées ainsi qu’un avis, favorable ou non. Cet avis est consultatif, le bureau communautaire d’Annemasse Agglo prendra, alors,  sa décision qui ne suit pas obligatoirement l’avis du commissaire enquêteur.
Les militants du CABA continuent à mettre la pression sur les élus : «Espérons qu’ils sachent faire preuve de réflexion. En attendant le CABA est  déterminé à poursuivre son action pour une annulation définitive et complète du projet », souligne Sylvie

Le commissaire enquêteur devra remettre au maire de Cranves-Sales son rapport d’enquête avec ses conclusions motivées au plus tard le 15 juillet.

(1) Rassemblement

(2) Pour rappel, l’association CABA s’est donnée comme objectif de mettre fin à un projet vieux de 20 ans : créer une zone artisanale et industrielle sur le plateau du Borly. L’enquête publique a commencé le 2 mai le 15 juin 2018 et le rapport du commissaire enquêteur sera rendu public le 12 juillet 2018.

Auteur: librinfo74

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.