LIVE : DEPARTEMENTALES - Débat en direct aux Villards/Thônes

Bonne nouvelle:  » le Grand Annecy à une puissance d’investissement d’environ 25 millions d’euros par an. »

[gview file= »http://www.librinfo74.fr/wp-content/uploads/2017/12/Centre-congrès-mag.pdf »]

 

Dans le magazine : « Grand Annecy » (magazine de l’agglomération numéro trois de décembre 2017) que chacun peut trouver dans sa boîte aux lettres, vous trouverez, page 15, une publicité en faveur de la construction du Centre des Congrès sur la presqu’île d’Albigny.

Cette publicité aux frais du contribuable réfute catégoriquement les principales critiques et les craintes qu’une grande partie de la population annécienne formule contre le projet dont la déclaration d’utilité publique a été annulée par le tribunal administratif de Grenoble le 26 juin 2017 :

« Oui, disent-ils (?), le projet respecte la « loi littoral« . »

« Non, le projet ne va pas limiter l’accès du public à la presqu’île. »

« Oui, ce projet va permettre des créations d’emplois. »

« Non, le centre des congrès ne va pas générer des besoins en stationnement supplémentaire. Tous les congressistes viennent, en effet, en transports collectifs. »

Mais surtout, l’agglomération a largement les moyens de financer un tel projet puisque sa puissance d’investissement est d’environ 25 millions d’euros par an.

Ce dernier point est franchement une bonne nouvelle car si les affirmations précédentes sont difficilement crédibles, celle-ci nous ouvre des horizons :

Certes, nous n’avons pas besoin d’un Centre des Congrès mais il faut reconnaître que la population annécienne souffre actuellement de son incapacité à héberger de nombreuses personnes.

Elle a honte de voir des hommes, des femmes, des enfants dans l’impossibilité d’être accueillis faute de moyens suffisants et de les laisser dormir dans la rue ou sous des refuges précaires.

Le fait de savoir que nous avons les moyens d’éviter à des êtres humains la plus extrême misère en leur offrant, comme c’est notre devoir de citoyen respectueux des engagements républicains, de quoi se nourrir et de quoi s’abriter, nous rassure et nous réconforte.

Il ne reste plus à la municipalité d’Annecy qu’à organiser l’hospitalité que tout humain est en droit d’attendre de ses semblables civilisés.

Cela n’épuisera pas nos ressources dont je suis sûr que, pour le reste, on trouvera de nombreux usages très utiles au bien commun.

 

 

Auteur: librinfo74

Mots-clés:

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.