Antoine Armand d’Ensemble, accuse la NUPES de tresser des louanges à Poutine alors que son parti met sur le même plan la gauche et l’extrême droite.

Le ton a changé chez Antoine Armand ce soir du premier tour où la résultat du candidat LREM n’est pas bon.

Dans son interview, Antoine Armand ne cache pas son aversion au communisme. Ce qui donne l’occasion à Loris Fontana de le rassurer sur l’entrée éventuelle des chars russes en France. On retrouve les vieux clichés de la droite et de l’extrême droite, en accord idéologique, qui alertaient en 1981 la population de voir arriver les chars soviétiques envahir le France en cas de victoire de François Miterrand.

De son côté, Emmanuel Macron, comme lors de la présidentielle, a choisi de se poser  en rempart contre « les extrêmes », renvoyant dos à dos la gauche radicale et l’extrême droite.

Une position indéfendable qui révèle un vent de panique dans le pouvoir macroniste conduisant à mettre sur le même plan la gauche et les fascistes.

Auteur: gfumex

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Toujours cette même stratégie d’essayer de faire le vide autour de soi en décrédibilisant tous « les autres », ceux qui ne se rallient pas à Jupiter.🤔😁

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.