LIVE : DEPARTEMENTALES - Débat en direct aux Villards/Thônes

Annecy, « s’offre » deux super manifs avec plus de 4 500 personnes dans les rues. la marche des fiertés entre 2000 et 2 500 personnes. 2 500 pour les anti-Macron anti-masques

Mis à jour le 18 juillet à 15h24

Selon des informations complémentaires concernant le nombre de participants aux deux manifestations, il apparaît que celui conte le « Pass sanitaire », avec 2 500 manifestants, était plus important que celui des LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) qui se situerait entre 2 000 et 2 500.

À croire que la capitale de la Haute-Savoie devient un rendez-vous très côté des manifestants, même au cœur de l’été. Des manifestations que les mouvements syndicaux et politiques doivent envier.

 

2500 manifestants pour la marche des libertés, avec la présence d’une immense majorité de jeunes.

Une foule impressionnante et bariolée a gravit les marches du pont des amours (tout un symbole) pour longer le lac côté  jardin de l’Europe (un autre symbole car la lutte contre les discriminations sexuelles traverse tous les pays européens où les homosexuels sont pourchassés en Hongrie et dans d’autres pays européens  comme la Pologne, la Russie…).

Une « batucada » a rythmé la manifestation dans un délire joyeux et déjanté. Une façon d’envoyer un message de fête et de plaisir en opposition avec les périodes dépressives et mornes des campagnes électorales.

 

De jeunes lesbiennes ont eu le courage de défiler les seins nus pour affirmer que leurs seins « ne sont pas féminins ».

Fanette, dans un costume « léopard » affirmait « Je ne suis pas une femme. Je ne suis pas un léopard. Je ne suis pas un homme. Je suis un être vivant et je veux être libre. »

 

 

 

 

2000 personnes pour la manifestation anti Macron accusant la Président de la République d’utiliser les « armes fatales » du « passeport sanitaire » et de la « vaccination en masse », pour réduire les citoyens à de simples moutons obéissants. Une atteinte insupportable aux libertés.

Après avoir défilé dans la vieille ville, une partie des participants a rejoint la préfecture pour dénoncer le Président de la République qu’ils considèrent comme un dictateur se servant du Covid comme prétexte pour imposer une restriction des libertés.

Pour ces manifestants, le covid n’est pas létal. Ils accusent les grands groupes pharmaceutiques d’imposer leurs lois aux politiques. Leur seul objectif serait « de liquider les milliards de vaccins créés et de poursuivre la menace du virus pour envisager des injections supplémentaires afin d’augmenter leurs profits. »

 

De nombreuses pancartes aux slogans « choc ».

Les CRS ont permis de une certaine familiarité avec les manifestants, surtout les manifestantes qui se permettaient même de les prendre pas le cou !

Auteur: gfumex

Mots-clés: Annecy, Covid, LGBT, passeport sanitaire

Partager cet article :

1 commentaire

  1. les autorités étaient informées de la manif pour les libertés, pas le pékin moyen; y aurait il eu plus de manifestants sinon ?

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.