À Annecy, manifestation de soutien au peuple Kurde agressé par Trump et Erdogan

Annecy 18 octobre 2019

À l’appel de L’association des droits de l’Homme de Pir Sultan Abdal, la LDH Annecy, Union Solidaires 74, le PRCF 74, Chaîne Humaine, le PCF Annecy, le NPA, et le MRAP 74, 120 personnes ont défilé dans les rues d’Annecy pour exprimer leur  solidarité au peuple Kurde, agressé par le régime du dictateur turque Erdogan.

Des prises de parole ont permis d’informer de la situation sur le terrain, situation qui ne peut laisser indifférents.

Les dégâts sont immenses et l’aide humanitaire a bien du mal à se déployer. Il est difficile d’évacuer les civils encerclés. Les victimes se comptent par milliers. Dans les camps assiégés cela va permettre à des djihadistes de DAESH de s’évader.

 

Depuis, la situation a évolué.

La trève obtenue n’est qu’un leurre obtenu par un accord douteux Trump et Erdogan. Cela a permis à la Turquie d’obtenir le retrait des troupes kurdes de la zone de sécurité. Des troupes qu’elle qualifie de terroristes alors que c’est Erdogan le terroriste avec la complicité active de Trump.

Les combats continuent

 

Qui porte la responsabilité d’un tel désastre ?

C’est Trump qui en a donné le feu vert en retirant ses troupes de Syrie laissant le champ libre aux Turcs pour intervenir sur les zones tampons sous contrôle des forces démocratiques syriennes. C’est l’ignoble prétexte pour pouvoir dominer cette région, Erdogan ne supportant pas les valeurs portées par le peuple Kurde.

La LDH rappelle que cette guerre va de nouveau déclencher des flux migratoires et atteintes aux Droits de l’Homme. Il est indispensable d’arrêter cet engrenage de violence. Dans ce conflit se dessine une duplicité entre Erdogan et DAESH. Une sale guerre est à craindre provoquant des mouvements migratoires de grande ampleur. Ce sont toujours les mêmes qui paieront l’addition. Plus que jamais solidarité internationale et exiger que le PKK soit retiré de la liste des organisations terroristes. C’est un fait majeur et prétexte pour intervenir et écraser les populations Kurdes.

Pour le NPA, il faut aller plus loin que le cessez le feu et exiger l’arrêt immédiat des opérations de guerre, passer de la parole aux actes. On a besoin d’un soutien plus large. Le gouvernement français devrait intervenir plus fortement pour exiger des sanctions à la Turquie, une zone d’exclusion pour empêcher les massacres qui se profilent.

Le Pôle Renaissance Communiste de Haute-Savoie souligne que l’intervention d’Erdogan est un prétexte pour se débarasser du PKK, de ceux qui mettent en place des révolutions démocratiques.

Pour les manifestants, exprimer sa solidarité est indispensable pour que le peuple Kurde retrouve sa liberté, et puisse bénéficier d’une paix durable !

 

Auteur: Colette CHARLET

Mots-clés:

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.