À Annecy, enseignants et parents dénoncent le saccage de l’école par le gouvernement

1 commentaire

  1. Le soir même, alors que les syndicats lycéens restaient à la porte du ministère, les états-majors syndicaux ont, tous ensemble et en même temps, relégitimé le ministre dont les manifestants demandaient la démission en allant « dialoguer » avec lui comme si de rien n’était. Ils n’ont pas exigé ni la mise en place de protocoles cohérents ni la suspension des contre-réformes en cours (lycée, bac national, accès à l’Université, disciplines et séries scolaires…) Que d’infimes mesurettes… Il n’y a pas que Blanquer qui « n’écoute pas » les salles des profs !

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.