150 manifestants rassemblés sous la pluie à Annecy, déterminés à poursuivre la lutte contre la loi de sécurité globale.

C’est sous une pluie battante que 150 manifestants courageux et déterminés se sont rassemblés ce samedi 30 janvier devant la Préfecture.

Derrière les différentes pancartes et slogans, on pouvait reconnaître des militants syndicalistes de la FSU, de Solidaires et de la GGT, des militants politiques des insoumis, de la Fédération anarchiste 74, de l’Union communiste libertaire (UCL), du NPA et du PCF.

Toutefois le ”gros des troupes », provenait de la société civile avec la présence des militants et sympathisants de la LDH, d’ATTAC, de la libre pensée…

Pascal Léa du syndicat Solidaires lu l’appel de la coordination nationale, dont vous trouverez le texte en fin d’article.

Michel Lombart, de la FSU remercia les 150 manifestants d’avoir bravé les intempéries pour montrer ”qu’on était toujours mobilisés à Annecy, mais aussi à Chambéry, Grenoble, Lyon…”.

 

 

Il annonça une nouvelle manifestation nationale vraisemblablement début mars. Une date qui sera confirmée par la suite.

 

 

Le représentant de la FSU n’a pas apprécié la réponse de la Préfecture à la demande d’entrevue du collectif. Le directeur de cabinet a proposé la date du 4 février ”ils se ‘foutent” un peu de nous puisque c’est un jour de grève”.

Et de rajouter : « le plus important n’est pas une entrevue avec le représentant de l’État, mais la poursuite de notre mobilisation”.

 

APPEL NATIONAL

COMMUNIQUÉ LOCAL

Auteur: gfumex

Mots-clés: Annecy, loi sécurité globale

Partager cet article :

2 commentaires

  1. 150 + 2 ! car sommes arrivés (ma femme et moi) un poil (humide) trop tard ..

    Terrible bilan.

    A la prochaine en mars OU AVANT ?

    Répondre
  2. Pas. BEaucoup de manifestants malgré les détournements potentiels de l’objectif de la loi.
    inquiétant !

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.