Stop à la fonte des terres agricoles

Trois associations: Terre d’Union, France Nature environnement Haute Savoie et les Amis de la Terre, alertent les élus du Grand Annecy sur la nécessité de dire « Stop à la fonte des Terres agricoles »

En effet, améliorer la contribution du territoire du grand Annecy à l’alimentation de ses habitants passe par la préservation des terres agricoles. En 2021 la production locale des denrées alimentaires couvre à peine 1% des besoins des habitants. 

Comment atteindre une auto suffisance Progression vers une plus grande autonomie alimentaire avec une production locale?

Le Grand-d Annecy a lancé le 15 avril 2021 la mise à l’étude d’un Plan Alimentaire Territorial (PAT). Parallèlement, les élus avaient lancé en 2020 le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal en y intégrant les problématiques de l’habitat, de la mobilité et de la biodiversité (PLUIHMB)

Quels sont les espoirs de ces trois associations auprès des élus?

Ces associations tiennent à ce que ces orientations soient prises en compte pour permettre aux citoyens:

1) De se nourrir plus sainement et de bénéficier d’une meilleure sécurité alimentaire.

2) De contribuer à développer sur notre territoire une production agricole diversifiée, respectueuse  du vivant et du travail des agriculteurs.

3) Préserver ce qu’il reste d’espaces agricoles en réorientant  les besoins d’urbanisation vers des espaces déjà artificialisés, mais aussi dès maintenant de définir un Périmètre d’Attente d’un aménagement Global sur les terres agricoles affectées actuellement à l’urbanisation immédiate ou future, pour pouvoir les reclasser dans le PLUI en zones d’activités agricoles… 

Terre d’Union, France Nature environnement Haute Savoie et les Amis de la Terre, sont prêtes a se mobiliser en tant que « forces de propositions ».
Les associations et les particuliers qui souhaitent soutenir cet appel peuvent le faire sur les sites suivants:

Sites des associations:

Terre d’union :

FNE74

Les Amis de la Terre: 

Auteur: M-D Nicolas

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Encore une fois,
    cette fonte des surfaces cultivables est un pb SYSTEMIQUE.
    On peut lutter contre mais sans changer le SYSTEME, la speculation libre sur tout et la soumission des populations,
    c’est ne rien resoudre.
    Les causes demeurent.
    les dominants restent dominants et sauront nous forcer.
    Les preuves abondent de notre incapacité à les empêcher de nuire systématiquement – les dévastations planétaires advenues malgré tous les avertissements et alertes.

    Il est temps de transformer ces multiples (et atomisés donc quasi inutiles – désolé) resistances partielles en resistance unique : prendre le pouvoir et le rendre démocratique.
    Et faire les choses raisonnablement.

    Répondre

Répondre à jacques Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.