LIVE : DEPARTEMENTALES - Débat en direct aux Villards/Thônes

Le Préfet annule le rassemblement du 30 mai « Paroles de résistances » sur le plateau des Gl!ères

Dans un communiqué, les représentants du CRHA annoncent l’annulation par le Préfet du rassemblement  » Paroles de résistances » sur le plateau des Gilères du 30 mai 2021.

« Nous sommes très déçus et désolés de devoir annuler notre rassemblement suite au refus de la préfecture. »

Dans sa réponse pour justifier cette annulation, le Préfet se réfugie derrière les mesures sanitaires imposées par le covid 19 en rappelant que : « Les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public (….) en présence de manière simultanée plus de six personnes sont interdits »

On peut s’étonner que le rassemblement pour la Palestine du 14 mai qui a réuni 1000 personnes, et celui à venir du 21 mai n’aient pas été interdits. Pourtant il s’agit des mêmes conditions.

La décision du Préfet d’annuler la manifestation a semble-t-il été prise sous la pression des parlementaires LR et LREM Virginie Duby-Muller, Frédérique Lardet et Loïc Hervé.

Dans une tribune, ils avaient demandé l’annulation du rassemblement des  Glières où devait intervenir Assa Traoré, sœur de Adama, mort le 19 juillet 2016 à la suite d’une interpellation musclée par les gendarmes de Persan (Val d’Oise)

Des élus qui confortent l’extrême droite plutôt que le programme du Conseil National de la Résistance

Sur le site du CRHA ( Citoyens résistants d’Hier et d’aujourd’hui), ses représentants remercient les parlementaires LR et LREM Virginie Duby-Muller, Frédérique Lardet et Loïc Hervé « d’avoir réussi à mettre en lumière notre rassemblement « Paroles de Résistances », trop pressés qu’ils sont à courir derrière le Rassemblement National en lui empruntant sa rhétorique et en s’insurgeant contre l’invitation faite à Assa Traoré. »(…) « En attendant, l’extrême droite et la fachosphère se régalent, relaient et renchérissent sur cette tribune. Cela nous vaut même des menaces personnelles ! » (…)

(…) « La dérive extrême droitière des élus de droite est inquiétante et dangereuse. Il semblerait que les paroles de nos parrains Raymond Aubrac, Stéphane Hessel, Henri Bouvier, John Berger et Walter Bassan résonnent moins à leurs oreilles que celles des nationalistes d’extrême droite qu’ils singent à l’approche des échéances électorales. On ne combat pas l’extrême droite en faisant la promotion de ses idées les plus nauséabondes, ni en utilisant sa rhétorique à des fins électorales. » (…)

(…) « Rappelons que les fondateurs du Rassemblement National n’étaient pas du côté de la Résistance mais bien du côté de la collaboration avec l’Allemagne nazie. » (…)

 

« Le programme du Conseil National de la Résistance, un héritage à défendre ! »

Le CRHA continue à défendre l’héritage du Conseil National de la Résistance « que les responsables politiques actuellement au pouvoir continuent de détruire méthodiquement… alors même qu’ils ne cessent d’avoir « le devoir de mémoire » à la bouche. » (…)

(…) Nous espérons vivement vous retrouver, très nombreux, les 17 et 18 septembre pour « le forum des résistances d’aujourd’hui » au village de Thorens Glières. » (…)

Auteur: gfumex

Mots-clés:

Partager cet article :

2 commentaires

  1. Bonne réaction des élus car Assa Traoré n’est que l’égérie de la mouvance décoloniale, indigéniste, racialiste donc communautariste.
    Cette décision n’a rien à voir avec l’extrême-droite et le CRHA est entrain de se fourvoyer (voir les commentaires et les discussions depuis l’annonce de la venue d’Assa)
    Ne pas faire que du journalisme local mais s’intéresser à ce qui se passe nationalement et même internationalement (cancel culture, woke,…)

    Répondre
    • Ah bon ? Assa Traoré n’est pas surtout la soeur d’un homme assassiné par la gendarmerie parce que noir, et qui essaie de faire qu’une enquête ai lieu ? Qui a vu ses autres frères partir en prison pour des futilités alors que les assassins d’Adama ne sont jamais inquiétés ?
      C’est n’importe quoi votre cataloguage en « communautarisme », quand on sait à quels rassemblements Assa participe, comme celui des Glières.
      Mais c’est sûr que le rassemblement aurait été mal venu pour la droite juste avant les élections !

      Répondre

Répondre à durafour bernard Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.