17 novembre : Non à la hausse des carburants et à celle de l’extrême-droite !

Participer ou non au blocage du 17 novembre ? What is the question !

Les insoumis appellent à participer pour ne pas laisser l’extrême droite occuper le terrain contre le pouvoir macronnien,  avec l’inconvénient d’être invisible et de faire la part belle à l’extrême droite qui, comme tout bonne tacticienne, a réussi à occuper le terrain médiatique.

 

Le mouvement syndical reste frileux et n’appelle pas à participer pour des raisons différentes.

Par son refus, la CFDT préfère Macron à l’extrême droite. Ne pas participer permet de renforcer Macron, seul rempart contre l’extrême droite.

Le mouvement ouvrier refuse de participer à un mouvement spontané qui risque de dégénérer vers la violence et ainsi justifier la répression du pouvoir au grand bénéfice de l’extrême droite qui aura réussi à créer un climat insurrectionnel.

N’oublions pas que derrière cette extrême droite se cachent les faux nez « citoyens » du mouvement du 14 juillet proches de Soral et de Dieudonné que nous avons su démasquer dans leur tentative d’infiltrer le collectif de transition citoyenne d’Annecy.

En fait cette mobilisation citoyenne ridiculise les forces syndicales et politiques de gauche incapables d’organiser un tel mouvement populaire citoyen.

 

Quelle réponse : participer ou non ?

Celles et ceux qui souhaitent participer à ce mouvement citoyen légitime contre une politique d’austérité qui appauvrit le peuple au bénéfice des plus riches, ne doivent pas se faire piéger par l’extrême droite.

La seule façon est de pouvoir donner un sens politique à ce mouvement en organisant des lieux de débat pour construire une société démocratique, sociale, écologique, féministe et autogestionnaire.

Cela en vaut sûrement la peine

Bon courage !

Auteur: gfumex

Mots-clés: 17 novembre, Gilets jaunes, hausse des carburants

Partager cet article :

4 commentaires

  1. vous dites : « la CFDT préfère Macron à l’extrême droite. Ne pas participer permet de renforcer Macron, seul rempart contre l’extrême droite »…….la CFDT n’a pas besoin de mettre des gilets jaunes, elle est déjà suffisamment « jaune » comme cela !

    Répondre
  2. on peut dire de la transition énergétique ce que Mao Tse Tung disait de la révolution « ce n’estpas un diner de gala ».
    Ca ne se fera pas tout seul ni sans sacrifice.
    Dans les gilets jaunes il y a notamment ceux qui roulent dans de gros 4×4 diesel et qui savent pertinemment et depuis longtemps qu’ils bénéficient d’une niche fiscale qui ne durera pas éternellement. Ils ont spéculé s sur le contraire tant pis pur eux.

    Répondre
  3. Bonjour,
    Je suppose qu’il faut lire
    En fait cette mobilisation citoyenne met en lumière l’incapacité des forces syndicales et politiques de gauche d’avoir pu être à l’origine de ce mouvement populaire (au lieu de n’avoir pu être)
    ou plus simplement, les notions de capacité et de possibilité étant un peu redondantes dans la même phrase,
    … d’avoir été – ou d’être – à l’origine de ce mouvement populaire

    Répondre
    • Merci pour cette remarque pertinente qui met en lumière une inattention linguistique. Le mal grammatical sera réparé.

      Répondre

Répondre à gfumex Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.